Le Ravin de Corbœuf

Un début de printemps précoce ? En tout cas, on frôlait les 20 degrés en cette fin février. Face à ce temps magnifique, il fallait à tout prix profiter de ce soleil. Etant en vacances, j’ai ainsi proposé à ma famille d’aller se promener aux alentours du Puy-en-Velay (Haute-Loire, 43) et plus particulièrement à Rosières. Je guettais depuis un moment une petite balade dans ce coin ; en effet internet m’avait proposé plusieurs balades sympathiques mais je dois avouer que le Ravin de Corbœuf me faisait de l’œil. On le nomme aussi « Colorado Auvergnat » et vous allez pouvoir admirer pourquoi on lui donne un tel surnom. Et oui, ce n’est pas qu’un simple ravin !

Ce Ravin est profond d’environ quarante mètres. Il y a 40 millions d’années, un immense lac constituait la plaine de l’Emblavez et le bassin du Puy. Tout autour de la ville du Puy-en-Velay, on peut observer de multiples versants argileux et dans certains endroits, la nature en a fait de véritables sites comme à Rosières.

Cette balade est accessible pour tous, il n’y a aucune difficulté dans cette marche ; bien que celle-ci monte légèrement, la grimpette se fait progressivement et sans problème, même ma grand-mère l’a faite avec nous et a très bien suivi. La promenade a duré environ 1h comme indiqué, et sur une distance d’environ 3,2km.

P1380666

 

Nous sommes ainsi partis du petit village de Rosières en direction du Ravin. Tout au long de la ballade nous étions entourés par la nature, loin de la ville et de son bruit. C’était une promenade très reposante et sous un superbe ciel bleu. Arrivés vers le Ravin, nous avons pris un petit chemin dans un bois afin de monter face au Ravin. Tout au long de la montée, nous pouvions commencer à admirer cet impressionnant Colorado d’argile.

17858330_1392087804188703_704184006_o.jpg

P1380697

 

Au bout d’une bonne trentaine de minutes, nous voilà au point le plus haut de la ballade ; nous culminions totalement le site. Un petit chemin se présentait et au bout de celui-ci, la plus belle vue du Ravin de Corbœuf s’offrait à nous. Nous avons bien passé dix minutes à contempler ce que l’on avait sous nos yeux ; et c’est à ce moment que je me suis dite « l’Auvergne détient des trésors naturels surprenants » !

P1380713

P1380734.JPG

 

Après ce petit moment de pause et d’admiration, nous entreprîmes la redescente au village. Cette fois-ci, nous étions complètement sur les crêtes du Ravin, à l’opposé du chemin où nous avions grimpé. Un autre point de vue se présentait, nous pouvions davantage voir les fentes du Colorado, c’est assez impressionnant à voir. Peu à peu, nous quittions le site en direction de Rosières, le retour était tout aussi plaisant bien que la plus belle partie de la promenade fût passée.

P1380740.JPG

 

Ce Colorado s’ajoute à toutes les merveilles Auvergnates que j’ai déjà pu voir. Je vous conseille vraiment cette balade familiale si vous passez dans le coin, celle-ci n’est pas difficile, assez courte et le site est splendide. J’y retournerai peut-être à la fin du printemps/début été pour un ensemble plus vert car en hiver les couleurs sont sans doute plus ternes.

Barbouille 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Le Ravin de Corbœuf

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s