Chanson Douce – Prix Goncourt 2016

DSC_0136

En 2014, l’auteure marocaine Leïla Slimani publie son premier roman Dans le jardin de l’ogre aux éditions Gallimard. Ce dernier porte sur l’addiction sexuelle féminine, et fait partie des cinq finalistes pour le prix de Flore 2014. Leïla Slimani écrit son deuxième roman, Chanson Douce, au cours de l’année 2016. En novembre, ce dernier a remporté le prix Goncourt dès le premier tour des scrutins.

DSC_0106

J’avais entendu parler de Chanson Douce un peu partout, et avais confié à ma mère l’envie de lire ce prix Goncourt. L’ayant gardé en mémoire, elle me l’a offert pour noël 2016, à ma plus grande joie. Début février, je me suis enfin plongée dans cette histoire, très prometteuse.

DSC_0100

 

  • Année de sortie : 2016
  • Thèmes : Meurtre – Littérature Française – Amour – Famille  – Thriller psychologique
  • Edition : Gallimard
  • 225 pages
  • Prix : 18,00€ (GF)
  • Apprécié pour son scénario, ses personnages et son écriture

 

DSC_0133

Mon avis : A peine quelques pages sont tournées que nous sommes face à une tragédie avec la mort de deux enfants. Ainsi, dès le premier chapitre, le suspense est intense et le lecteur est en incompréhension totale devant cette scène. Chanson Douce est le genre de roman qui nous saisit dès les premiers instants de lecture.

Il faut comprendre que ce premier chapitre morbide annonce, en fait, la fin de l’histoire que nous allons suivre pendant plus de 200pages.

Ainsi, suite à ce chapitre introducteur, l’histoire débute avec la rencontre du couple de Myriam et Paul, qui ont besoin impérativement d’une nourrice. Ces derniers en trouvent une qui s’avère être parfaite : Louise. Mais plus le temps passe et plus Louise devient présente et indispensable au couple de parents. C’est avec un certain malaise que nous avançons dans l’histoire, on se sent presque gênés de la manière dont agit Louise. Ce qui est perturbant est l’aveuglement des parents face à la montée en folie de Louise, surtout lorsque l’on connaît l’issue de l’histoire.

L’histoire est vraiment très intéressante et au vu du scénario, cela ne pouvait que me plaire ; néanmoins, après une centaine de pages, j’ai été de plus en plus déçue. La fin a été également une légère déception ; en effet, je l’ai trouvé assez bâclée. Au final, l’auteure ne nous livre pas énormément de détails personnels sur Louise, du moins, on ne comprend pas sa montée de folie. Evidemment, on se rend compte au fil des pages qu’elle est instable psychologiquement mais on ne sait pas tellement quelles en sont les raisons. J’aurais apprécié avoir un flash-back par exemple de sa vie qui nous explique davantage sa personnalité. Quant au rythme de l’histoire, celui-ci est assez crescendo mais a également un côté monotone, on ne s’ennuie pas, mais le suspense s’affaiblie au fil des pages.

Je pense que mes attentes étaient trop élevées après avoir vu les nombreux éloges. Ce livre reste tout de même une lecture agréable et son scénario est très bon. Il faut noter également que Leïla Slimani a une très jolie plume.

 

Note : 13,5/20

DSC_0107

DSC_0138

 

Alors, ce Goncourt vous tente ?

Barbouille 🙂

Publicités

2 réflexions sur “Chanson Douce – Prix Goncourt 2016

  1. cocomb3 dit :

    Ce livre ne m’a pas transcendée, loin de là. Au début, j’étais impatience de connaitre le fin mot de l’histoire, mais plus j’avançais dans ma lecture, plus je décrochais. J’ai eu beaucoup de mal à finir ce roman. Par contre, je suis d’accord avec toi, l’auteure a une très belle plume : sa manière de faire des phrases brèves et tranchantes m’a plu !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s