Les gens heureux lisent et boivent du café

P1420608

 

Ce livre était dans mes « envies » depuis sa sortie, mais je n’avais jamais eu l’occasion de l’avoir entre mes mains jusqu’au jour où…

Un matin, en regardant de plus près la bibliothèque de ma belle-famille, écrasé sous une jolie pile de bouquin, je l’ai reconnu et donc emprunté sur le champ.

 

P1420609

 

  • Année de sortie : 2013
  • Thèmes : Amour – Irlande – Littérature contemporaine – Romance – Amitié – Romance Contemporaine
  • Edition : Michel Lafond & Pocket
  • 186 pages en poche
  • Prix : 6,30€ (poche)
  • Apprécié pour son écriture, ses personnages et son addictivité

 

P1420601

 

 


Mon avis :

Je reste totalement mitigée avec ce roman d’Agnès Martin Lugand pour une raison que je rencontre très peu dans mes lectures : j’ai adoré la première partie et détesté la seconde. Le terme « détester » est peut-être un peu fort ; néanmoins, j’ai été très déçue… enfin, commençons par le commencement !

Le premier chapitre annonce un drame familial que doit surmonter Diane, le personnage principal, âgée d’une trentaine d’année. Le drame en question est le décès de son mari et de leur fille (pas d’inquiétude, je ne vous spoile rien, tout est dans la 4ème de couverture !). C’est environ un an plus tard que débute l’histoire ; on fait alors connaissance avec Diane et nous comprenons que cette jeune femme est toujours dévastée par la perte de Colin et . C’est du jour au lendemain qu’elle annonce à son meilleur ami Félix qu’elle s’envole pour l’Irlande. Diane va loger dans un petit cottage dans le fin fond de l’Irlande ; et c’est là que l’histoire va réellement commencer avec l’apparition de nouveaux personnages.

Cette partie s’est révélée très addictive, j’avais très envie de savoir comment Diane allait vivre ce changement radical et si elle allait remonter la pente. Dès son arrivée, son entourage irlandais fait preuve de beaucoup de bienveillance. Je trouvais jusque-là l’histoire originale et agréable à lire.

L’histoire aurait pu être très belle mais un deuxième drame est en quelque sorte arrivé. Je ne vous révèlerai pas la nature exacte car ce serait vous dévoiler la moitié de l’histoire mais je vais tout de même vous donner mon ressenti. La deuxième partie de l’histoire est sous l’emprise des clichés et totalement « gnangnan ». La fin devient évidente et mon addiction pour ce roman s’est directement envolée. L’auteure, qui faisait preuve jusque-là d’originalité, a dû perdre toute sa créativité car je n’ai plus porté aucun intérêt pour la fin qui a été totalement banale pour moi. De plus, si je ne connaissais pas la vie de Diane, ni son âge, j’aurais tout à fait pu croire à une adolescente de seize ans tellement son comportement ne reflétait pas celui d’un adulte.

P1420625

 

Vous l’aurez compris, je suis passée d’un engouement total à une descente vers la déception. Je sais qu’il y a une suite et sachant que le livre est très court, pourquoi pas lire la suite de cette aventure… !

Ma note : 13,5/20

Barbouille 😊

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s