Miss Pérégrine et les enfants particuliers, tome 1 de R. Riggs

Processed with VSCO with f2 preset

 

Cette trilogie des enfants particuliers trainait dans ma wishlist depuis des mois (voire des années !) ; j’ai toujours eu envie de la découvrir et encore plus depuis le visionnage du film. C’est pourquoi je remercie infiniment ma maman pour ce joli cadeau d’anniversaire.

 

Processed with VSCO with a6 preset

 

  • Année de sortie : 2012
  • Thèmes : Surnaturel – Voyage dans le temps – Seconde Guerre Mondiale – Fantastique – Mystère – Paranormal
  • Edition : Bayard jeunesse et Livre de Poche
  • 434 pages en poche
  • Prix : 15,90€ (GF) et 7,90€ (poche)
  • Apprécié pour son scénario, son originalité et ses personnages

Processed with VSCO with f2 preset

 


Mon avis :

Ayant adoré le film, mes attentes envers ce premier tome était plus qu’élevée. Fort heureusement, j’ai été ravie de me joindre aux particuliers durant ces 400 pages, l’aventure a été incroyable.

Le point fort de ce bouquin est que l’on ne s’ennuie à aucun moment, l’action répond toujours présente. Sans exagération, je pense qu’il m’a fallu 2-3 pages pour entrer dans l’histoire et pour adhérer au style de l’auteur. Tout au long du livre, les photographies bien qu’assez lugubres sont très plaisantes et aident beaucoup à se plonger dans le monde fantastique de Ramson Riggs : je pense que davantage d’auteurs devraient en incorporer dans leur roman, vous n’êtes pas d’accord ? 😉

L’histoire regorge de mystères ce qui la rend addictive ; en tant que lectrice, je n’avais qu’une hâte : rencontrer ces enfants particuliers et cette chère Miss Pérégrine qui m’intrigués énormément.

J’ai beaucoup apprécié le personnage principal : Jacob. J’ai trouvé que l’auteur avait su nous communiquer ses pensées sans faille ; en effet, ces dernières sont très réalistes : qui croirait à un monde aussi… particulier ?! Tout comme Jacob, nous avons du mal à croire les propos de son grand-père, nous doutons presque alors que nous savons pertinemment que ce monde existe.

Vers les ¾ du livre, l’histoire diverge du film ; cela a peut-être déplu à certains mais personnellement je trouve que les deux versions sont bien ; j’ai trouvé intéressant de voir les deux scénarios.

Si j’avais un bémol à souligner (attention petit spoile) ce serait l’attaque des estres à la fin. En effet, j’avais cette impression de « sauve qui peut » et bien que ce soit l’intention de l’auteur, j’avais envie que ce passage se termine ; je savais pertinemment qu’ils allaient s’en sortir d’où un léger ennui. Cependant, la fin est superbe et bien évidemment met l’eau à la bouche pour la suite.

 

Processed with VSCO with f2 preset


Ma note : 16/20

Cet univers peut paraitre « déjà vu » mais pour moi il est unique et passionnant. Chers particuliers, on se retrouve dans quelques mois pour une nouvelle aventure !

Barbouille 😊

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s