D’après une histoire vraie de Delphine de Vigan

Ayant eu un véritable coup de cœur pour « Rien ne s’oppose à la nuit » de la même auteure, j’étais ravie de me plonger enfin dans celui-ci.

  • Année de sortie : 2015
  • ThèmesThriller psychologique – Amitié – Intrigue – Fiction – Autobiographie
  • Edition : JC Lattès & Livre de Poche
  • 476 pages en poche
  • Prix : 20€ (grand format)
  • Apprécié pour ses personnages, son écriture son scénario

 

Processed with VSCO with a6 preset

Mon avis :

Ayant eu un véritable coup de cœur pour « Rien ne s’oppose à la nuit » de la même auteure, j’étais ravie de me plonger enfin dans celui-ci. Une page, deux pages… il m’en a fallu très peu pour retomber en fascination devant l’écriture de Delphine de Vigan. Cette auteure a une capacité incroyable à décrire les émotions, les ressentis, les pensées. Elle pose les mots sur les choses que parfois nous n’arrivons pas à exprimer.

« Si tu ne saisis pas le petit grain de la folie chez quelqu’un, tu ne peux pas l’aimer. Si tu ne saisis pas son point de démence, tu passes à côté. Le point de démence de quelqu’un c’est la source de son charme. »

Il n’aurait pas pu y avoir un meilleur titre que « d’après une histoire vraie », tout simplement parce que l’auteure se met totalement nue devant ses lecteurs, elle se livre à cent pour cent et se confie à nous, lecteurs.

« Voilà de la vraie vérité, voilà la vie à l’état brut, garantie sans additifs, du réel qui n’a subi aucune transformation, surtout pas celle de la littérature. »

Plusieurs choses m’ont cependant dérangée dans cette lecture. En effet, comme énoncé juste avant, elle se confie, nous raconte sa vie et nombreuses sont ses pensées négatives. Le psychologique entre énormément en jeu et à certains moment je n’éprouvais plus aucune compassion à son sujet, j’avais envie qu’elle se prenne en main, Cruelle ? Certainement.., difficile à assumer puisque ce n’est pas une fiction, je n’ai pas détesté un personnage mais bel et bien une personne réelle lors de certains passages. Pour moi, son histoire mérite d’être lue ; cependant, je pense qu’il comprenait rop d’ondes négatives pour moi.

J’ai trouvé certains passages longs, trop longs… l’ennui m’a coûté une lecture très lente et platonique ; j’y portais de moins en moins d’intérêt. Mais (parce qu’il faut toujours un mais!), la fin, du moins les 130 dernières pages, m’a bluffée. Son histoire fait presque peur, personnellement, après l’avoir refermé je ne savais même plus quoi penser du personnage (de l’auteure), est-elle paranoïaque, a t-elle des hallucinations comme son entourage le pense ? L’intrigue est interminable et nous saisi jusqu’à la dernière page. Si ça avait été une fiction, j’aurais voulu une suite mais malheureusement la vérité ne permet pas d’en savoir davantage sur L.

Ce roman autobiographique m’a retourné et finalement je l’ai apprécié ; il est nécessaire de le lire jusqu’au bout.


Ma note : 13,5/20

Barbouille 😉 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s